Crossing the River Styx (B)

Oeuvres d'art > Photographie

Irving Penn
New York, 1996
platinum-palladium print, mounted to aluminum
printed 1997
signed, initialed, titled, dated, numbered in pencil, copyright credit reproduction limitation and edition stamps (on the reverse of the flush-mount)
Edition of 16
Image size: 29, 05 x 66 cm - 11 7/16 x 26 1/16 in.
Frame size: 74 x 111 cm - 29,13 x 43,70 in.

37 039.20$

incl. tva
Irving Penn est mondialement reconnu comme l’un des plus grands photographes du XX e siècle et afortement contribué à donner ses lettres de noblesse au médium photographique qui, à l’époque,peinait encore à être reconnu comme une forme d’art à part entière. Dans son œuvre, qui allierigueur et élégance, le photographe a su explorer avec brio une grande variété de sujets allant de laphotographie de mode à la nature morte, en passant par le portrait et le nu artistique. Quel que soit le genre où il s’est essayé durant sa carrière, Penn a su faire preuve d’une originalité sans faille, mais aussi d’une grande simplicité, qui furent, entre autres, les clefs de son succès.

Alors qu’il se remémorait sa carrière, il évoqua un jour l’importance de la nature morte dans sonœuvre, soulignant qu’elle avait été pour lui un point de départ significatif à ses débutsphotographiques. Celui qu’on considère aujourd’hui comme l’un des maîtres en la matière, expliquaainsi que les objets inanimés, « sans danger, faciles à contrôler », pouvaient servir de transition auxjeunes photographes hésitant à aborder des sujets vivants. C’est donc sans doute grâce à l’assurance qu’il acquit par le biais de la nature morte que Penn put exceller dans la photographie de mode et réaliser le portrait de nombreuses personnalités du XXe siècle, aussi variées que Pablo Picasso,Audrey Hepburn, Woody Allen ou encore Truman Capote.

Alors qu’il venait d’obtenir son diplôme au sein d’une école de Beaux-Arts et qu’il aspirait encore àdevenir peintre, Penn quitta les Etats-Unis pour Coyoacán, attiré par la réputation des peintresmuralistes du Mexique. S’il est revenu de ce séjour avec une grande désillusion quant à son avenir entant que peintre, l’artiste rapporta également dans ses valises un ou deux crânes humains. Onpourrait voir dans cet acte la manifestation de son intérêt pour l’artiste mexicain José GuadalupePosada qui a retranscrit dans son œuvre la fascination singulière de son peuple pour la mort.Si la nature morte est un sujet qui fut particulièrement exploité par les photographes, Penn a suapporter au genre une touche éminemment personnelle. Photographier dans un studio lui a permisde véritablement s’approprier les objets en les rassemblant et en les disposant avec soin. Cette vision subtile quant aux objets et à leur placement est restée saisissante, que ce soit dans ses premières séries ou dans ses photographies plus tardives comme ici.

Il convient de noter que, tout au long de sa carrière, Penn a souvent pris l’habitude d’inclure deséléments de memento mori dans ses natures mortes. Pour autant, ce qui ne témoignait, à priori, qued’un intérêt anodin pour le thème de la mortalité, prend dans cette photographie une forme plustangible. Dans la mythologie grecque, le Styx est le fleuve séparant le monde terrestre de celui desenfers. Crossing the river Styx invite donc le spectateur, avec peur mais aussi fascination, à méditersur sa propre mortalité. De ce fait, cette œuvre pourrait être rapprochée de ses célèbresphotographies de mégots qui, bien qu’elles soient porteuses d’un message moins frontal, peuventnéanmoins être interprétées comme des memento mori à part entière. Comme le rappelle le critiqueet poète américain Adam Kirsch, chez Penn, « les objets sont des codes, ils portent un message ».

Que l’on souhaite y voir une réminiscence des vanités et tables garnies chères aux maître hollandaisdu XVIIe siècle, ou bien, comme ont pu l’avancer certains, un hommage aux premières toiles cubistesde George Braque, les natures mortes d’Irving Penn ont contribué à faire de lui l’un desphotographes les plus influents du XX e siècle.

Irving Penn was the son of a Jewish watchmaker and the older brother of the d ...Continuez à lire

Partagez cette oeuvre

Partagez cette oeuvre sur vos médias sociaux préférés

Politique de cookies
28 Vignon Street utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur. En continuant, vous acceptez ces cookies. Lisez tout à ce sujet dans notre politique de cookies.

Newsletter 28 Vignon Street

Ne manquez pas nos nouvelles expositions, œuvres d'art et livres!

fermer le panier de shopping

Votre panier de shopping

Votre panier est vide

YOU ARE CURRENTLY ON THE SITE FOR
États Unis

Selecting your country will allow 28 Vignon Street to offer you services adapted to your location.

Choose your country

Choose your currency

Choose your language